Archipel des Marquises : La terre des hommes

Premier foyer de peuplement dans le «Triangle Polynésien » dès le début de notre ère, la terre des hommes « HENUA ENANA » regroupe près de l’Équateur une dizaine d‘îles aux montagnes déchiquetées, à environ 1 500 km de Tahiti. Dépourvues de récifs barrières, leurs côtes échancrées par des baies ou bordées par des falaises abruptes, sont balayées par le ressac et composent des paysages saisissants. La nature sauvage de ces îles, où des troupeaux de chevaux et de chèvres évoluent en toute liberté, demeure incomparable. Selon la légende, les six principales îles ont été créées pour former la «Grande Maison ». Le groupe nord avec la grande Nuku Hiva, le groupe sud avec Hiva Oa, l’île aux monumentaux TIKI. La langue marquisienne chantante, les chants et les danses rythmés, l’art traditionnel esthétique et social du tatouage, de la sculpture, du Tapa, le retour du bois de santal, sont autant d’objets de fierté de ce peuple issu de vaillants navigateurs et de grands guerriers

Nuku Hiva

La plus grande île marquisienne, pièce charpente de la « Grande Maison », dispose d’une chaîne de montagnes, dominée par le mont TEKAO culminant à 1 224 m d’altitude, longeant à l’ouest la terre déserte sur laquelle est construit l’aéroport. Les sites d’intérêt à voir se trouvent vers l’est du village : le « paepae » Piki Vehine ou temahea, orné de plusieurs Tiki gigantesques réalisés récemment pour un festival marquisien, la cathédrale Notre-Damedes-Marquises construite avec les pierres de couleurs et de structures différentes provenant des six îles marquisiennes. Les côtes très découpées en caps, pointes rocheuses et falaises accueillent les villages au fond des baies. On peut également admirer les sculptures en bois précieux, représentation de l’art religieux marquisien.

Hiva Oa

La plus grande des îles du sud. HIVA OA poutre maîtresse de la « grande maison » a toujours été la rivale de NUKU HIVA. L’île de la forme d’un hippocampe est traversée du sud-ouest au nord-est par une chaîne de montagnes, dont les pics élevés des monts TEMETIU et FEANI forment une véritable muraille autour de Atunoa. Atunoa petit port tranquille installé au fond de la baie de TAAOA, est sorti de l’ombre grâce à PAUL GAUGUIN et à JACQUES BREL. Les tombes de ces illustres personnages reposent au flanc du cimetière du Calvaire donnant sur la baie. Ce sont des lieux de pèlerinage incontournable

Ua Pou

Dernière île du groupe Nord de l’archipel, UA POU est la plus peuplée et géologiquement la plus récente. Ses pics de basaltes, ses sommets, donnent au paysage sa force impressionnante, faisant de cette petite île montagneuse l’une des plus typiques de la Polynésie. Une excursion en 4×4 mènera les promeneurs jusqu’à la baie de Hohoi (sable noir), appelée aussi la baie des « pierres fleuries » en raison de ses galets en forme de fleurs,uniques au monde. Les habitants invitent les visiteurs à découvrir leurs arts traditionnels, tels que le tressage du pandanus, la réalisation d’objets en bois peints ou sculptés, parures de nacre, os ou coquillages.

Ua Huka

Ua Huka est l’une des plus petites îles des Marquises. Réserve de la « grande maison » des Dieux surplombant l’océan, cet univers sauvage et encaissé offre une nature préservée entre pentes escarpées et plateaux désertiques. Ces vastes étendues verdoyantes sont le domaine des chèvres et de quelques 3 000 chevaux sauvages que l’on rencontre sur l’unique route de l’île à quelque distance de la réserve botanique. Véritable paradis des plantes tropicales, ce jardin vient compléter l’arboretum qui rassemble plus de 300 espèces d’arbres en provenance du monde entier, dont la collection d’agrumes la plus importante du monde. A UA HUKA se trouvent les plus anciens sites des Marquises au milieu d’un abondant couvert végétal.

Venez nous suivre
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *